Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Balades Cosmiques

comics

Jon Bernthal nous parle du Punisher

4 Février 2016, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Jon Bernthal nous parle du Punisher

En attendant la diffusion prochaine de la seconde saison de Daredevil sur Netflix, l’interprète du Punisher nous en dit un peu plus sur son interprétation du vigilante à tête de mort.

"Je pense que ce type vit dans un monde de ténèbres comme personne d'autre dans cet univers. Mon but était de me plonger dans ces ténèbres et de les faire ressurgir et de ne jamais retenir mes coups, ne jamais faire dans la demi-mesure, ne jamais s'excuser, ne jamais chercher à s'attirer la moindre sympathie, d’être constamment inexcusable."

("I think this guy lives in a world of darkness that no other person in this universe can compare with. My goal here was to put myself in that darkness and bring that up and to never pull punches, to never do half measures, to never be apologetic, to never pursue likability at all, to be completely unapologetic at all times.")

Si on doutait encore du caractère extrême de ce Punisher nous voilà servis. Et Bernthal de poursuivre :

"On peut perdre le public avec le deuxième épisode. Il peut se dire : "Peu importe ce qui arrive à cet homme, peu importe ce qu'on apprend sur lui, ce qu'il fait dans les épisodes 1 et 2, je ne peux pas le suivre. De nos jours, avec tout ce qui se passe, je ne peux pas suivre cet homme." J'aime ça parce que mon but et le but de l'équipe est de ramener le public en lui expliquant et en comblant les blancs et que vous soyez derrière lui ou pas, vous le comprendrez."

("You can lose the audience by episode 2. They could just be like, 'No matter what happens with this man, no matter what we learn about him, his actions in episode 1 and 2, I can’t get behind. In this day and age, with everything going on, I can’t get behind this man.' I love that because my goal and the team’s goal is to win them back and explain it and fill in the blanks and whether you can get behind him or not, you’ll understand him.")

Voir les commentaires

Miss Marvel récompensé au FIBD d'Angoulême

1 Février 2016, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Miss Marvel récompensé au FIBD d'Angoulême

Je vous en disais déjà tout le bien que j'en pense dans ma critique : Ms Marvel a obtenu hier le prix de la meilleure série, rien de moins, au Festival International de la BD d'Angoulême.

Rappelons que ce comic-book, particulièrement frais et sympathique, a la particularité de mettre en scène une adolescente musulmane déterminée à prendre la relève de Miss Marvel. Saluons donc cette récompense largement méritée.

Critiques liées :

Palmarès du FIBD 2016

Voir les commentaires

Wonder Woman - Les premiers extraits

20 Janvier 2016, 02:00am

Publié par Norrin Radd

Voir les commentaires

Suicide Squad - Le nouveau trailer

20 Janvier 2016, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Voir les commentaires

Thanos - L'Ascension

17 Janvier 2016, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Thanos - L'Ascension

Thanos

L'Ascension

  • Type : comics
  • Genre : super-héros
  • Scénario : Jason AARON
  • Dessin : Simone BIANCHI
  • Couverture : Simone BIANCHI
  • Traduction : Thomas DAVIER
  • Éditeur : Panini Comics
  • Collection : Marvel Dark
  • Date de parution : 06/01/2016
  • Épisodes originaux : (2013) Thanos Rising 1 à 5
  • Format : cartonné / couleurs
  • Dimensions : 177 X 269 mm
  • Nombre de pages : 112
  • Prix : 13 €
  • ISBN : 978-2-8094-53140

Résumé éditeur

Les sombres origines de Thanos ! Découvrez comment un amour véritable engendre un torrent de sang et change non seulement le cours de la vie d'un jeune garçon mais aussi le visage de la galaxie. Devenu l'égal d'un dieu, Thanos sème la mort dans ce récit captivant où se mêlent tragédie, faux-semblants et destinée.

Critique

Ne ratez surtout pas la réédition en album de Thanos - L'Ascension, précédemment publié dans la revue Marvel Universe sous son titre original Thanos Rising. Cette mini-série nous propose de retracer les origines du tyran fou depuis sa naissance, initiative inédite à ma connaissance.

Sous le trait magnifique de Simone Bianchi, Jason Aaron commence par nous relater l'enfance surprenante d'un Thanos chétif et réservé, souffre-douleur de ses camarades aux antipodes du monstre sanguinaire vénérant la mort et projetant de régner sur l'univers imaginé par Jim Starlin, pour aboutir à son ascension vers un destin de chef de guerre en passant par sa romance avec l'incarnation de la Mort.

Le résultat baigne dans une atmosphère malsaine, au sein de laquelle nous assistons à la lente descente d'un enfant au potentiel prometteur vers le côté obscur, pour utiliser un terme en ce moment d'actualité. Au cours de cette histoire parfois touchante, d'autres fois choquante, l'auteur n'hésite pas à aller au bout de son propos en exploitant toute la personnalité inhumaine aboutissant sur la cruauté et le sadisme du personnage, et certains passages font véritablement froid dans le dos.

Bref, davantage qu'un prétexte surfant sur la mode des préquelles, Thanos - L'Ascension apporte énormément aux fondements de ce super-vilain plutôt méconnu en France, revenu sur le devant de la scène avec une brève mais mémorable apparition dans le film Les Gardiens de la Galaxie.

Critique liée :

Thanos HS - Le Défi de Thanos : Le Gant de l'Infini

Voir les commentaires