Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Balades Cosmiques

bandes dessinees

Festival de la BD d'Angoulême 2016 - L'affiche

13 Novembre 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Festival de la BD d'Angoulême 2016 - L'affiche

La peinture est encore fraîche, elle vient d’être dévoilée et confirme le statut du manga en France : c'est l'affiche du prochain FIBD d'Angoulême signée Katsuhiro Otomo, le papa d'Akira qui sera présent au Salon. On peut d'ailleurs noter un clin d'oeil en bas à droite...

Voir les commentaires

Astérix - Le Papyrus de César

25 Octobre 2015, 00:00am

Publié par Norrin Radd

Astérix - Le Papyrus de César

Astérix

Le Papyrus de César

  • Type : bande dessinée
  • Genre : humour
  • Scénario : Jean-Yves FERRI
  • Dessin : Didier CONRAD
  • Éditeur : Les Éditions Albert René
  • Collection : Classique
  • Date de parution : 22/10/2015
  • Format : cartonné / couleurs
  • Dimensions : 224 X 295 mm
  • Nombre de pages : 48
  • Prix : 9,95 €
  • ISBN : 978-2864972716

Résumé éditeur

Deux ans après le succès d’Astérix chez les Pictes, les personnages créés par René Goscinny et Albert Uderzo sont de retour dans un nouvel album écrit par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad. Tous les ingrédients de la potion magique Astérix sont au rendez-vous : l’Histoire de Rome et des Gaulois est revue et corrigée à coups de gags et de jeux de mots en pagaille ! Par Toutatis ! En octobre 2015, toute la Gaule sera occupée… A lire LE PAPYRUS DE CESAR !

Critique

Difficile d'y échapper : la sortie d'un nouvel album d'Astérix reste toujours un évènement médiatique. Vous aurez donc forcément entendu parler de ce Papyrus de César, et c'est un peu là que le bât blesse : les quelques bonnes idées de ce nouvel épisode ont toutes été dévoilées avant même sa publication.

L'ouvrage se laisse lire sans déplaisir mais il faut bien l'avouer : on sourit rarement, et nous sommes à des années-lumière du génie d'un Astérix en Corse, par exemple. La faute à un manque de rythme et de gags flagrant, l'essentiel de l'humour de cette histoire basique (César a perdu un chapitre compromettant de ses Mémoires) reposant sur les allusions à Internet, les réseaux sociaux, et plus globalement sur la circulation de l'information. Un "coup de jeune" plus futé que le regrettable Le Ciel lui est Tombé sur la Tête, trente troisième album du Gaulois moustachu qui aura tristement conclu la participation d'Uderzo à la saga, mais trop lourdement basé sur des allusions faciles à l'évolution de la société et ses références modernes. C'est un peu le "syndrome Simpson", quand des auteurs en manque d'inspiration héritent du travail d'un génie à l'humour intemporel et s'inspirent de l'air du temps pour perpétrer son oeuvre. C'est la limite de l'exercice : sitôt vu ou lu, sitôt oublié.

En arrière-plan, derrière l'"originalité" de cette exploitation d'Internet, l'intrigue enquille paresseusement les passages obligés d'un Astérix : entre une baston forgeron vs poissonnier, Agecanonix court après les conquêtes féminines et Assurancetourix chante faux... Les auteurs ne prenant pas la peine de réinventer ces vieux ressorts comiques qui ont fait leur preuve, mais désormais un peu obsolètes... On trouvera même, parmi les rares jeux de mots (l'éditeur nous annonce pourtant des "jeux de mots en pagaille"), une blague sur les Numides proche d'une autre déjà faite dans un album précédent (Le Domaine des Dieux).

Astérix - Le Papyrus de César

Voir les commentaires

Super Pif N°1

26 Juin 2015, 00:00am

Publié par Norrin Radd

Super Pif N°1

Ça y est, j'ai trouvé un Pif ! (L'éditeur, L'Humanité, a peut-être sous-estimé la demande...). Première impression : l'épaisseur du magazine, et son papier de qualité, justifient le prix de 5,90€. Ensuite, disons-le tout net : ce Super Pif est plutôt une agréable surprise, surtout en comparaison de la précédente ressortie de Pif Gadget.

La première histoire, destinée à réveiller les souvenirs des plus vieux et à présenter Pif aux plus jeunes, est assez surprenante... On pourrait même y déceler un niveau de lecture politique ! (Après tout, Pif est issu d'un journal communiste). Dans le futur, Pif est ainsi devenu une sorte de résistant dans un monde totalitaire matrixien sur lequel règne Krapulax... ou quand Pif se la raconte V pour Vendetta ! Semble-t-il inédit, cet épisode est ainsi une tentative de modernisation de Pif, plutôt réussie sur le fond et la forme. Une bonne entrée en matière, donc.

L'autre bonne surprise réside dans la présence majoritaire de classiques réédités (L'Armoire Diabolique, Corto Maltese, Horace, Rahan... et même Supermatou et Rocketeer !!! Par ailleurs, l'éditeur conseille aux lecteurs de lire la suite de l'épisode dans l'album Glénat, en semblant ignorer qu'il comporte des scènes un peu hot avec une pseudo-Betty Page !) assortis d'Assia, une BD que je ne connaissais pas et déjà publiée dans Pif en 2005, ainsi que quelques reprises par de nouveaux artistes (une seule en fait : Placid et Muzo). Pour rester dans l'esprit Pif, tout cela est ponctué de BD courtes en une planche, d'articles jeunesse et de jeux.

Essai réussi, donc, mais je me dois tout de même de noter quelques déceptions : d'abord, il n'y a pas de gadget. Juste une série de quatre cartes postales assez bof... Son coût n'était sans doute pas supportable pour un premier numéro, mais l'éditeur semble plancher activement sur la recherche de gadgets sympas pour l'avenir. Ensuite, et je m’arrêterai là : c'est quoi ce nouveau look de Placid et Muzo ???

Super Pif est donc une ressortie digne de ce nom. Personnellement, j'attends avec impatience Arthur le Fantôme, La Jungle en Folie, les Rigolus et les Tristus et Sylvio... Et, surtout, si vous avez des enfants n'hésitez pas à leur faire découvrir Pif.

Voir les commentaires

Pif revient

20 Juin 2015, 00:00am

Publié par Norrin Radd

Pif revient

Oui je sais, on vous l'a déjà faite celle-là. Le temps d'une ressortie éphémère en kiosque en 2004. Et la qualité n'était pas forcément au rendez-vous...

Et bien Pif Gadget revient sous le titre "Super Pif" le temps d'un numéro spécial été le 25 juin au prix de 5,90€ pour 192 pages (soit 37,70 Francs, sachant qu'il coûtait 10 Francs dans mon enfance...) assorti de la promesse de la réédition d'anciens épisodes complétés par d'autres épisodes confiés à de nouveaux dessinateurs.

Au sommaire :

  • Pif
  • Hercule
  • Rahan
  • Placid et Muzo
  • Horace

... et semble-t-il le retour de Supermatou !

L'Éditeur (L'Humanité) annonce en gadget un très enthousiasmant "jeu de cartes humoristique"... Mais ne boudons pas notre plaisir : l'époque a bien changé et vous pourrez suivre toutes les nouvelles de notre ami le chien communiste (oui oui, c'est lui qui répond aux questions) sur son compte Facebook.

Pif revient

Voir les commentaires

Fairy Quest T.2 - Les Parias

24 Avril 2015, 00:00am

Publié par Norrin Radd

Fairy Quest T.2 - Les Parias

Fairy Quest

Tome 2

Les Parias

  • Type : BD
  • Genre : fantastique
  • Scénario : Paul JENKINS
  • Dessin : Humberto RAMOS
  • Éditeur : Glénat
  • Collection : Grafica
  • Date de parution : 29/04/2015
  • Format : cartonné / couleurs
  • Dimensions : 226 X 320 mm
  • Nombre de pages : 56
  • Prix : 13,90 €
  • ISBN : 9782749307725

Résumé éditeur

Une superbe réinvention de la mythologie des contes de notre enfance !

Épuisé de réinterpréter chaque jour la même histoire que nous connaissons bien, le Petit Chaperon rouge a décidé de s’échapper ! En compagnie du Loup, ils ont décidé de fuir les griffes de l’infâme comte Grimm et de partir vivre dans un endroit où leur amitié ne serait pas interdite. Ils sont désormais hors-la-loi, en cavale, et perdu dans une forêt sombre et mystérieuse. Rien ne les avait préparés aux dangers qui les attendent... Sur la route, ils vont croiser Raiponce, des Trolls et bien d'autres étranges créatures.

Dans cette aventure pour petits et grands, le lecteur découvre le monde merveilleux des contes de fées, du point de vue de leurs protagonistes principaux. Fairy Quest est une saga en 3 tomes.

Critique

Le Petit Chaperon Rouge (Chap’) et le Grand Méchant Loup (Lou), ennemis sur le papier mais amis dans la vie, poursuivent leur fuite dans le monde des contes totalitaire dirigé par Grimm d’une main de fer. Ils sont ainsi amenés à faire la rencontre de plusieurs personnages plus ou moins populaires (et plus ou moins sains d’esprit) contraints à jouer leur rôle dans les contes enfantins. Le but des deux acolytes : rejoindre le monde réel, où ils pourront utiliser leur libre-arbitre sans être soumis à l’éternel recommencement d’une histoire racontée en boucle.

Le scénario entremêle ainsi tous les classiques de la littérature enfantine en leur restituant leur caractère inquiétant et parfois cruel, pour ce qui est des Contes de Grimm. Le procédé est peut-être un brin « facile » mais la beauté des dessins et des couleurs permet de suivre la progression de « Chap’ » et de « Lou » avec plaisir, même si l’histoire a tendance à s’étirer sans véritable situation ou rebondissement extrêmement original et surprenant. En réalité, l’intérêt tient surtout dans les personnages, les dessins et leur superbe colorisation qui expriment une certaine fraîcheur en contraste avec un univers finalement assez sombre.

Pour résumer, sur le fond et sur la forme, l’œuvre reste toujours aussi atypique, à mi-chemin entre le comic-book (les auteurs, le style graphique) et la BD francophone (le format), lui conférant instantanément le statut d’objet de collection. Autrement dit, un OVNI qui mérite le coup d’œil.

Critique liée

Fairy Quest T.1 - Les Hors-la-loi

Illustrations © Glénat. Tous droits réservés.

Fairy Quest T.2 - Les Parias

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 > >>