Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Balades Cosmiques

Couverture du Silver Surfer de Dan Slott et Mike Allred (Marvel Now)

19 Février 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Couverture du Silver Surfer de Dan Slott et Mike Allred (Marvel Now)

Bon ça n'est pas grand chose, mais je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous la couverture du Silver Surfer de Dan Slott et Mike Allred (X-Force) à paraître le 3 mars chez Panini, dans la collection Marvel Now. C'est beau, c'est original, et vous pouvez compter sur moi pour en assurer la critique ici-même.

Illustrations © Panini Comics & Marvel. Tous droits réservés.

Couverture du Silver Surfer de Dan Slott et Mike Allred (Marvel Now)

Voir les commentaires

Le Gant de l'Infini

16 Février 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Le Gant de l'Infini

Marvel Comics – La Collection de Référence N°12

Le Gant de l'Infini

  • Type : comics
  • Genre : super-héros
  • Scénario : Jim STARLIN
  • Dessin : Ron LIM / George PÉREZ
  • Traduction : Geneviève COULOMB
  • Éditeur : Hachette Collections
  • Collection : Marvel Comics - La Collection de Référence
  • Date de parution : 10/02/2015
  • Épisodes originaux :
  • - (1991) Infinity Gauntlet 1 à 6
  • Précédentes éditions vf :
  • - (1992) Un Récit Complet Marvel N°33 à 35
  • - (2005) Best of Marvel N°4
  • - (2012) Marvel Gold N°1
  • Format : cartonné / couleurs
  • Dimensions : 170 X 265 mm
  • Nombre de pages : 150
  • Prix : 12,99 €
  • ISBN : -

Résumé éditeur :

Thanos, le titan fou, est de retour. Il possède désormais les six Joyaux de l’Infini qui lui confèrent un pouvoir sans bornes. Il a l’intention de les utiliser afin de sacrifier la moitié des êtres vivants de l’univers au nom de sa bien-aimée, la Mort. Les plus grands héros de la galaxie vont devoir s’allier pour le vaincre...

Critique :

Hachette poursuit sa publication des classiques Marvel en kiosques à un rythme infernal, et nous propose aujourd’hui le cultissime Gant de l’Infini. Cette épopée cosmique signée Jim Starlin, qui n’est pas connu pour faire dans la dentelle (tous les super-héros s’unissent dans une guerre dont l’enjeu est l’univers !) est surtout l'alibi pour mettre en scène Thanos, l’un des plus fascinants super-vilains jamais créés, pourtant sous-exploité. Cependant, on aura récemment eu l’occasion de le voir revenir en jeu dans l’excellent Thanos Rising (Marvel Universe N°1), qui relatait la jeunesse du tyran, et dans le film Les Gardiens de la Galaxie où il fit une apparition très remarquée.

Inutile de réécrire ma critique de l’album déjà publiée à l’occasion de la réédition Panini. Sachez juste que cette histoire se situe après La Quête de Thanos (Récit Complet Marvel N°31, éd. Semic), et avant La Guerre de l’Infini (La Guerre du Pouvoir 1 à 3 éd. Semic & la Guerre de L’Infini éd. Panini Comics, coll. Best of Comics). Il est toutefois possible de la lire sans connaître les autres épisodes de la saga.

Encore un excellent choix de la collection Hachette, donc, avec cette saga qui demeure l’une des plus ambitieuses et démentes de l’univers Marvel. Comme d’habitude, dépêchez-vous avant qu’il n’en reste plus, les marchands de journaux semblant recevoir les exemplaires de la collection au compte-gouttes…

Critiques liées :

Illustrations © Hachette & Marvel. Tous droits réservés.

Voir les commentaires

Miss Marvel T.1 - Métamorphose

4 Février 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Miss Marvel T.1 - Métamorphose

Miss Marvel

Tome 1

Métamorphose

  • Type : comics
  • Genre : super-héros
  • Scénario : G. Willow WINSON
  • Dessin : Adrian ALPHONA
  • Couverture : Sara PICHELLI
  • Traduction : Nicole DUCLOS / Jérémy MANESSE
  • Éditeur : Panini Comics
  • Collection : 100% Marvel / All-New Marvel NOW !
  • Date de parution : 04/02/2015
  • Épisodes originaux : (2014) Ms. Marvel 1 à 5 / All-New Marvel NOW ! Point One 1
  • Précédentes éditions vf : (2014) Marvel Universe HS 15
  • Format : souple / couleurs
  • Dimensions : 175 X 267 mm
  • Nombre de pages : 120
  • Prix : 14,95
  • ISBN : 9782809447637

Résumé éditeur

Kamala Khan, une jeune fille de confession musulmane, se découvre du jour au lendemain d'extraordinaires capacités. Grande fan de Carol Danvers, cette adolescente de Jersey City va s'apercevoir que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.

Critique

Hasard de programmation ou volonté d’engagement, c’est en cette période bien particulière que Panini choisit de publier Miss Marvel, véritable ovni au sein de l’industrie des comics et, contre toute attente, récent carton aux USA. Son originalité ne tient pas tant dans son intrigue, relativement classique (une adolescente se rêve un destin de super-héroïne), bien que les femmes ne constituent pas la norme dans le genre. Non. Son caractère exceptionnel, et même audacieux, voire courageux, tient dans la culture musulmane de cette adolescente.

Pour être honnête, il ne s'agit pas d'une première dans le monde des comics. Mais ici l’auteur est elle-même musulmane et elle n’élude aucun aspect de son parti pris, ce dès les premières pages : nourriture et boisson prohibées, voile, prière... Et bien sûr le décalage évident avec la civilisation occidentale et son univers estudiantin libertaire, l'histoire se déroulant aux USA. Tous ces sujets parfois devenus fantasmatiques sont abordés sans tarder, mais avec une légèreté permettant l’immersion immédiate du lecteur, sans tomber dans le piège de l’idéologie ou du discours moralisateur que l’on aurait pu craindre avec ce genre de thème.

Mais la réussite de Miss Marvel tient beaucoup à la personnalité attachante de son actrice principale, Kamala, une jeune femme comme les autres écartelée entre ses désirs d'adolescente et les impératifs familiaux, ici liés à sa culture musulmane. Son rêve ? Devenir Miss Marvel, alias Carol Denvers, une super-héroïne à ses antipodes : caucasienne, blonde et invulnérable. Bien évidemment, son souhait ne tardera pas à être exaucé, mais pas forcément de la façon dont elle l'imaginait... Son parcours de novice en quête d’exploits calqués sur un mentor n’est d’ailleurs pas sans rappeler le très réussi Batgirl paru récemment dans Batman Saga N°1

Bref. Une oeuvre sensible, touchante, intelligente tout en réussissant le pari d'être divertissante et grandement servie par la qualité de son dessin : la preuve que les comics ont encore quelque chose à dire, sur les super-héros mais aussi sur notre époque.

Illustrations © Panini Comics / Marvel. Tous droits réservés.

Miss Marvel T.1 - Métamorphose

Voir les commentaires

Katsuhiro Otomo consacré

30 Janvier 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Katsuhiro Otomo consacré

Katsuhiro Otomo consacré

 

Et ce n'est que justice. L'auteur de l’œuvre qui contribua grandement à imposer le respect des mangas et de la japanimation en France dans les années quatre-vingt-dix avec l’électrochoc Akira (premier film d’animation japonais à sortir dans les salles de cinéma), initiant une vague intarissable faisant de l'hexagone l'un de ses principaux consommateurs dans le monde, vient d'être récompensé au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême en se voyant attribuer le Grand Prix, une première pour un mangaka !

Autant dire qu’il s’agit là d’un point de non-retour pour la reconnaissance du manga en France, qui vient de conquérir un dernier bastion de la résistance avec le Grand Prix d’Angoulême où était snobé pas plus tard que l’année dernière Akira Toriyama (Dragon Ball, Dr Slump), autre initiateur de la grande vague manga en France.

Plus d’informations dans cet article élogieux de Libération (!).

Voir les commentaires

Les Cauchemars de Lovecraft

27 Janvier 2015, 01:00am

Publié par Norrin Radd

Les Cauchemars de Lovecraft

Les Cauchemars

de Lovecraft

L'Appel de Cthulhu et Autres Récits de Terreur

  • Type : bande-dessinée
  • Genre : fantastique / horreur
  • D'après : Howard Phillips LOVECRAFT
  • Dessin : Horacio LALIA
  • Traduction : Jean-Michel BOSCHET
  • Éditeur : Glénat
  • Collection : Hors Collection
  • Date de parution : 13/11/2014
  • Format : cartonné / n & b
  • Dimensions : 215 X 293 mm
  • Nombre de pages : 248
  • Prix : 30 €
  • ISBN : 978-2-344-00108-0

Résumé éditeur

Une œuvre aussi angoissante que fascinante

C'est avec L'Appel de Cthulhu que l’écrivain H. P. Lovecraft signe l'acte de naissance officiel d’une inquiétante mythologie... Ce que l’on sait moins, c’est qu’en plus de ce célèbre texte il a signé quantité d’autres nouvelles toutes aussi angoissantes et morbides, faisant de lui l’un des écrivains d’horreur les plus influents de son époque, au même titre qu’un Edgar Allan Poe. Retrouvez, compilées dans cet ouvrage, pas moins de 18 récits de Lovecraft – parmi lesquelles, outre L’Appel de Cthulhu, d’autres pépites de la littérature d’épouvante comme La Couleur Tombée du Ciel, L'Abomination de Dunwich ou Je Suis d'Ailleurs – illustrés par le noir et blanc redoutable du maître argentin de l’horreur : Horacio Lalia.

Avec Les Cauchemars de Lovecraft, frissonnez et entrez dans l’univers sombre et inquiétant de celui que Stephen King décrit comme « le plus grand artisan du récit classique d'horreur du vingtième siècle. »

Critique

Source inépuisable d’inspiration pour de nombreux auteurs, tous médias confondus (littérature, cinéma, musique et j’en passe…), l’œuvre de Lovecraft donne lieu aujourd’hui à cet album imposant constitué de dix-huit adaptations graphiques des nouvelles du maître de Providence. Aucun effet de surprise concernant le fond, donc, ces grands classiques étant connus de la plupart des amateurs de science-fiction, de fantastique ou d’horreur. Par conséquent, je m’attarderai sur la fidélité de l’ouvrage.

Le style d’Horacio Lalia colle parfaitement à l’atmosphère sombre et angoissante des récits de Lovecraft, et la facture classique de sa narration s’évertue à suivre au plus près et à condenser les textes sans originalité particulière, mais avec efficacité. Cela pose d’ailleurs la question du public visé : néophytes souhaitant découvrir Lovecraft sans lire ses livres, ou collectionneurs acharnés souhaitant se procurer toutes les adaptations de ses écrits ? Quoi qu’il en soit, la transposition en images est un exercice forcément réducteur et il paraît impossible de s’attarder longuement sur la progression de l’ambiance comme le faisait Lovecraft. Néanmoins, étant donné l’épaisseur de l’album, Horacio Lalia se ménage l'espace et le temps indispensensables pour développer les intrigues sans les bâcler.

Une adaptation soignée, donc, bien qu'il soit difficile de restituer le gigantisme, l'indicible, l'inconcevable des descriptions de Lovecraft qui, une fois en images, peuvent parfois tomber un peu à plat ou même "sembler brouillonnes" dans l'amalgame des traits encrés. Notons que l’auteur n’en est pas à son coup d’essai et s'est en quelque sorte "spécialisé" (cf. Le Grimoire Maudit en 1998, Le Manuscrit Oublié en 2000 et La Couleur Tombée du Ciel en 2003 chez Albin Michel, cette dernière histoire étant republiée dans cette édition). On regrettera juste l’absence de quelques autres « Grands Textes », sans doute trop longs à relater (Les Montagnes Hallucinées, Le Cauchemar d’Innsmouth…).

Illustrations © Glénat. Tous droits réservés.

Les Cauchemars de Lovecraft

Voir les commentaires