Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Balades Cosmiques

Elric T. 2 & 3

17 Septembre 2017, 00:00am

Publié par Norrin Radd

Elric T. 2 & 3Elric T. 2 & 3

Elric

Tomes 2 & 3

Stormbringer / Le Loup Blanc

 

  • Type : bande dessinée
  • Genre : dark fantasy
  • Scénario : Julien BLONDEL / Jean-Luc CANO
  • D'après : Michael MOORCOCK
  • Dessin : Didier POLI / Robin RECHT / Julien TELO
  • Éditeur : Glénat
  • Collection : Grafica
  • Date de parution : 24/09/2014 - 20/09/2017
  • Format : album cartonné - couleurs
  • Dimensions : 240 X 320 mm
  • Nombre de pages : 48 - 64
  • Prix :  14,95€
  • ISBN :  9782723487054 - 9782723487061

Résumés éditeur

 

Une figure mythique de la fantasy adaptée en bande dessinée !

Yyrkoon s’est enfui de Melniboné emmenant avec lui Cymoril, la promise de l’Empereur. Elric, de son côté, met tout en œuvre pour la retrouver et apprend qu’elle est retenue dans les ruines de Dhoz Kham, au cœur des Jeunes Royaumes. Avec une petite troupe et la bénédiction de Straasha, le Seigneur des Mers, Elric part affronter son cousin félon...

Après un premier tome félicité par la critique et le public, l’adaptation d’Elric en bande dessinée – reconnue par Michael Moorcock lui-même comme « la meilleure jamais réalisée » – se poursuit, toujours aussi somptueusement mise en image. Ce second volet, dans lequel Elric rencontre sa légendaire épée maudite Stormbringer, est préfacé par le légendaire Alan Moore !

Comme sur le tome précédent, un cahier de 16 pages exclusif à la première édition accompagnera l’album, comprenant des ébauches et recherches graphiques, ainsi que des hommages de grands auteurs de bande dessinée à l’albinos maudit. Au casting : Philippe Xavier, Éric Hérenguel, Olivier Ledroit, Guillaume Sorel, Caza, Dimitri Armand, Sean Phillips et The Black Frog.

*

Une figure mythique de la fantasy adaptée en bande dessinée !

Un an s’est écoulé depuis qu’Elric a quitté Imrryr, son palais et son trône, laissant derrière lui une Cymoril profondément blessée et folle de chagrin. Un an qu’il arpente les Jeunes Royaumes, sous le regard distant mais toujours présent d’Arioch, son protecteur. Un an qu’il marchande ses talents de sorcier et combattant au plus offrant, forgeant à chaque bataille la légende du guerrier albinos dont l’Épée Noire à son flanc fait trembler les guerriers les plus braves. Aujourd’hui, il n’est plus Elric de Melniboné, quatre cent vingt-huitième empereur du peuple de R’lin K’ren A’a. Aujourd’hui, les Jeunes Royaumes le connaissent sous le nom de Loup Blanc.

La fabuleuse saga d’Elric, personnage culte de la littérature de fantasy, se poursuit dans cette adaptation BD plébiscitée par le public et la critique. Retrouvez, en fin d’ouvrage, le making of de l’album et des hommages graphiques au personnage par de grands noms de l’illustration et de la bande dessinée dans un cahier bonus exclusivement réservé à la première édition.

 

Critique

 

L'adaptation BD d'Elric poursuit son bonhomme de chemin, à son rythme (3 ans d'écart entre ces 2 albums), toujours aussi fidèle et somptueuse au point de ravir l'auteur des romans lui-même, qui la considère comme la meilleure des adaptations de son oeuvre (et pourtant, elles ne manquent pas). N'étant pas en possession du tome 2 au moment de sa parution, et le troisième tome venant à paraître, une fois n'est pas coutume je ferai donc d'une pierre deux coups.

 

J'éviterai de vous relater l'histoire, que vous connaissez sans doute déjà. Tout est dit dans les résumés très pertinents de l'éditeur, qui ne survendent pas la saga malgré leurs éloges. La particularité du personnage, qui a contribué à faire sa notoriété, étant d'être un "méchant" (ou du moins, un être amoral, qui ne va pas contre la morale mais qui l'ignore tout simplement), ses actions semblent toujours aussi inhumaines et cruelles et, soyons francs, c'est aussi un peu ce qu'on attend de sa part. Ce qui me permet de revenir un instant sur cette approche extrême : contrairement à d'autres œuvres de fantasy, où cet aspect peut être putassier, gratuit, ou sexe et violence sont utilisés à mauvais escient pour choquer à peu de frais, ces éléments sont ici exploités pour servir la cohérence d'un univers. Et après tout, pourquoi toujours se placer du côté des "gentils" ? Cette logique, que l'on trouve souvent dans la dark fantasy mais aussi dans d'autres genres, a donné lieu aux plus belles réussites (La Compagnie Noire, Les Légions Immortelles...).

 

L'évolution de l'intrigue étant déjà connue du lecteur (sinon évitez les résumés) on se limitera donc aux spécificités de ce nouvel album : une préface de Neil Gaiman, auteur de comics et créateur de Sandman, Angela (Spawn)... Des pages de croquis, des illustrations d'auteurs renommés... Une édition de luxe, qui vous ne dispense pas de la lecture des romans originaux, si ce n'est déjà fait...

 

Critique liée

Elric T.1

Commenter cet article